Vie politique nationale : Patrice TALON reçoit Éric HOUNDÉTÉ, pour consolider le dialogue politique

Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, a reçu en audience, ce lundi 24 avril 2023 au Palais de la Marina, l’Honorable Éric HOUNDÉTÉ, président du parti Les Démocrates (LD), seul parti politique de l’opposition représenté au Parlement, 9ème législature. 

Dans la perspective de la nomination, par décret pris en Conseil des ministres, du chef de file de l’opposition au Bénin et ce, conformément aux dispositions de la loi 2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin, le Chef de l’État Patrice TALON s’est entretenu avec le président du parti Les Démocrates, sur les questions liées à sa nomination prochaine comme chef de file de l’opposition au Bénin. Les deux personnalités ont saisi cette occasion pour échanger sur d’autres sujets dont notamment la situation des producteurs de soja et de cajou, la proposition de loi d’amnistie dont l’opposition est l’initiatrice. 

Au sortir de l’audience, l’Honorable Éric HOUNDÉTÉ a confié à la presse qu’il a évoqué, au cours des discussions avec le Président de la République, la situation des producteurs béninois notamment ceux du soja et du cajou. « Nous avons parlé des producteurs qui disent un peu leur souffrance dans le pays. Il y a eu quelques solutions apportées, mais nous avons expliqué au Chef de l’État qu’il faut permettre aux producteurs de continuer à vivre pour produire ; de continuer à faire travailler les gens qui sont autour d’eux. Au-delà de cette question, nous avons abordé avec le Chef de l’État, les questions liées aux libertés, nos camarades qui sont en prison, nos frères qui sont en exil, d’autres camarades qui sont sortis de prison mais dont la situation judiciaire n’est pas soldée et qu’il fallait trouver une solution à cela », a-t-il révélé. 

Pour ce qui est de la nomination du chef de file de l’opposition, Éric HOUNDÉTÉ pense qu’il y a un problème au niveau de la loi 2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin mais se plie aux dispositions des alinéas 1 et 2 de l’article 8 de cette loi qui dit que :  » le chef de file de l’opposition est le chef du parti politique déclaré de l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale à l’occasion des dernières élections législatives. En cas d’égalité du nombre de députés, le chef de file de l’opposition est le chef du parti politique déclaré de l’opposition ayant le plus grand nombre d’élus communaux à l’occasion des dernières élections communales ».  

Pour l’honorable Éric HOUNDÉTÉ, « le Président de la République ne peut pas nommer le chef de file de l’opposition. Donc, il s’agira probablement de corriger la loi mais en attendant, le Chef de l’État est en disposition favorable de prendre les actes conformément aux dispositions de la loi qui est là pour que le chef de file de l’opposition soit nommé ». 

Par ailleurs, le président du parti Les Démocrates (LD), a également fait savoir que d’autres sujets évoqués au menu des échanges dont le Code électoral feront objet de profondes discussions dans les prochains jours avec l’exécutif et le parlement. 

Sur la question des militants sortis de prison et dont la situation judiciaire reste à clarifier, le Président Patrice TALON a tenu à rassurer son hôte de ce que les services judiciaires sont à pied d’œuvre pour régler la question. En ce qui concerne la proposition de loi d’amnistie initiée par le parti Les Démocrates, le Chef de l’État, par respect de la séparation des pouvoirs, laisse les députés à l’Assemblée nationale s’occuper de la question. 

Ces francs échanges entre le futur chef de file de l’opposition et le Président de la République sont de bon augure pour le renforcement du dialogue politique.

Source: Présidence de la République du Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *