Urbanisation de la ville de Porto-Novo : Quand le Président Patrice TALON décide de transformer les grandes villes du Bénin en un petit Paris.

Par Mathieu MIDINGOYI

La métamorphose que subit le Bénin depuis l’avènement du président Patrice talon à la tête du pays en 2016 force l’admiration et mérite d’être applaudi. En dehors des réformes salvatrices qui remet le Bénin sur orbite du développement durable, la réalisation des infrastructures routières constitue un autre pan important de sa gouvernance et qui n’épargne aucune contrée du pays. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, tout le Bénin est en chantier. À Porto-Novo par exemple, l’attribut de la ville capitale n’est plus à discuter. La cité des Ainonvis le mérite. Un tout de ville au couché du soleil et vous vous rendrez compte de cette réalité qui s’impose à tous égards. Adjarra, Porto-novo, Akpro-missérété et ailleurs, la libre circulation des personnes et des bien ne constitue plus une casse-tête comme le cas par le passé. Pour qui connait bien Porto-Novo, certaines localités comme Dowa, Louho et autres, difficiles d’accès dans le 5è arrondissement, sont désormais, non seulement accessible mais aussi bien éclairé. Plus de panique à l’allée comme au retour. Ici au carrefour Kpétoukpinmindé à Agatta, un quartier frontalier entre Porto-Novo et Adjarra, tout se transforme.
Au regard de tout ce constat, il faut oser le dire, Patrice talon est bien ce réformateur qui a le goût, et dont l’engagement de faire du Bénin un petit parti ne faiblit point. En tout cas, l’histoire retiendra que le Bénin a connu un président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *