Des Collèges sans enseigne, Porto-Novo la ville capitale en regorge assez!

Par Mathieu MIDINGOYI

Même les apprenants qui sont censés connaître le nom du premier lieu l’ignorent. C’est dommage. Il s’agit d’un haut lieu de transmission du savoir dans le 5è arrondissement de Porto-Novo. Le CEG Dowa, à première vue, de part sa clôture, on serait à mille lieux d’imaginer qu’ici serait un lieu de savoir. Pour celui qui ne connait pas le milieu, il serait peut-être derrière une maison de soin vu l’insigne qui se remarque au fronton de ce premier bâtiment qui fait corps à la rue
En réalité, le panneau et ou l’enseigne qui renseigne sur ce qu’est un lieu de cette envergure n’existe pas. Lorsque l’heure est au déroulement des activités pédagogiques où les apprenants sont censés être en situation de classe, nul ne peut prétendre connaître l’endroit. Il faudra plutôt se renseigner. Maison sans portail, faisant face à l’une de ces grandes voies nouvellement tracées, il serait mieux qu’il y est un indicateur des lieux au fronton. De qui relève cette responsabilité entre occupants des lieux et ceux du haut niveau ? On ne saurait répondre.
En tout cas, Si l’ancien directeur départemental des enseignements secondaires de la formation technique et professionnel da l’Ouémé n’a peut-être pas eu le réflexe, le nouveau locataire des lieux, Dr Séverin MÈHOUÈNOU doit s’y pencher pour que l’immatriculation que dis-je l’indication du CEG dowa et d’autres lieux de cette trempe puisse avoir lieux afin que quiconque se trouvant dans ces milieux soient mieux situer.
C’est aussi ce que nous pensons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *