Atelier d’information et de sensibilisation sur le rôle des parlements nationaux dans le système institutionnel de l’UEMOA :

L’honorable David HOUINSA ouvre les travaux à Cotonou.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0iqiSV1bDskEH9r2HrYxduWgYv82W27AnCmMjeTs6uwM8zg3EweYLqhc4DGJYF5aAl&id=100014494389473&mibextid=Nif5oz

Sur initiative de l’Assemblée nationale du Bénin en partenariat avec la Représentation pays de la Commission de l’UEMOA, il été a organisé à l’intention des députés de la neuvième législature et du personnel parlementaire, un atelier d’information et de sensibilisation sur le rôle des parlements nationaux dans la transformation des textes communautaires et du système institutionnel de l’UEMOA. C’est le deuxième Sécrétaire Parlementaire L’honorable David HOUINSA représentant le Président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou VLAVONOU empêché qui a procédé dans la matinée de ce mardi 28 juin 2023 à l’ouverture de l’atelier à l’hôtel Azalaï de Cotonou. Aux côtés de l’honorable David HOUINSA, il y avait Yaovi KOUNHUNDE Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA à Cotonou, MASSIM-OUALI AFFO Alice Secrétaire Générale Adjoint du Ministre d’État chargé de l’Economie, des Finances et de la Coopération représentante du Ministre d’État Romuald WADAGNI.

Dans un premier temps, Yaovi KOUNHUNDE Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA à Cotonou a, au nom du Président de la Commission de l’UEMOA souhaité la bienvenue à tous les participants présents dans le cadre de l’atelier consacré au rôle des parlements nationaux dans la transposition des textes communautaires ainsi que du Comité interparlementaire, CIP/UEMOA dans le système institutionnel de l’Union. Il n’a pas manqué d’exprimer ses vifs remerciements au Président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou VLAVONOU pour avoir accepté le principe même de la tenue de l’atelier.

À sa suite, MASSIM-OUALI AFFO Alice Sécrétaire générale Adjoint du Ministère
représentante du Ministre d’État chargé de l’Économie, des Finances et de la Coopération a remercié également mais au nom du Ministre d’État le Président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou VLAVONOU qui pour des raisons d’indisponibilité a tenu à se faire représenter à cet atelier d’information et de sensibilisation. Elle a aussi salué l’initiative du Bureau de la Représentation de la Commission de l’UEMOA au Bénin pour l’organisation de cet atelier et témoigner la reconnaissance du Ministre d’État à l’endroit du Président de la Commission pour tous ses efforts en vue de l’approfondissement du processus d’intégration régionale.

Dans son discours d’ouverture, le deuxième Sécrétaire Parlementaire l’honorable David HOUINSA a, témoigné la gratitude de ce dernier et de la représentation nationale au Président de la Commission de l’UEMOA, au représentant résident de la commission au Bénin: « …Je tiens à exprimer, au nom du Président de l’Assemblée nationale, de toute la Représentation nationale et en mon nom propre, ma sincère gratitude au Président de la Commission de l’UEMOA pour les efforts physiques, matériels et financiers consentis pour l’organisation de cet atelier.
Mes remerciements vont également à l’endroit du Représentant Résident de la Commission de l’UEMOA à Cotonou, dont la proactivité a permis de donner corps à l’activité qui nous réunit aujourd’hui. Je n’oublie pas tout le personnel de la Représentation, qui, en parfaite intelligence avec les services compétents de l’Assemblée nationale, ont œuvré pour une organisation réussie des présentes assises. Aussi, voudrais-je reconnaître à sa juste valeur, l’accompagnement constant dont notre institution parlementaire bénéficie de la part de la Commission de l’UEMOA. Ceci n’est que le témoignage vivant de la complémentarité qui devrait exister entre la diplomatie classique et la diplomatie parlementaire. Une chose est certaine : l’une des clés de la réussite du comité interparlementaire (CIP) depuis sa création en mars 1998 réside dans la sérénité de ses rapports avec l’exécutif de l’Union qu’est la Commission. Faut-il le rappeler, la prise de son envol, aurait été impossible sans une synergie d’actions et sans l’indispensable part de complicité avec la Commission… » a-t-il martelé dans un premier temps. Tout en remerciant ses collègues députés pour avoir répondu massivement présents, il leur l’objectif de l’atelier: « …Le présent atelier vient à point nommé, en raison de notre rôle de législateur dans la transposition et l’application des textes communautaires de l’UEMOA. Nous aurons l’occasion de nous approprier des mécanismes de mise en œuvre de la Décision n°05/2019/COM/UEMOA du 06 août 2019, portant adoption du guide relatif aux méthodes et techniques de transposition des Directives de l’UEMOA et au modèle d’acte de notification… » a-t-il ajouté.

Faut-il le rappeler, trois communications ont meublé les travaux de cet atelier à savoir: la Première communication a pour thème: « Sources du droit communautaire et son positionnement dans l’ordonnancement juridique des Etats membres, la deuxième communication quant à elle a pour thème « Rôle du parlement national dans l’application des textes communautaires et enfin la troisième est  » Rôle du CIP/UEMOA dans le système institutionnel de l’Union. À la suite des communications, plusieurs préoccupations ont été exprimées par les députés au cours des débats. Ces débats ont débouché sur des recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *